Sélectionner une page
Hyperloop – Comment soutenir la candidature Corso-Sarde ?

Hyperloop – Comment soutenir la candidature Corso-Sarde ?

Hyperloop – Comment soutenir la candidature Corso-Sarde ?

En Janvier dernier personne n’y croyait et pourtant… La Corse a bel et bien été sélectionné, avec 34 autres territoires, parmi 2600 projets portés dans plus de 100 pays dans le monde, pour la mise en place d’un Hyperloop. Sur cette sélection de 35 projets, 3 seront retenu pour la réalisation  d’une ligne Hyperloop. Aujourd’hui un concours d’idées transfrontalier est lancé en Corse et en Sardaigne afin de préparer les îles soeurs aux grandes mutations  ! Qui peut y participer et quels sont les enjeux ?

Aidez la Corse et la Sardaigne à rivaliser avec les grandes métropoles

Ce concours transfrontalier est ouvert à tous en Corse et en Sardaigne avec 2 règles de base : créativité et intelligence ! Vous êtes étudiant en ingénierie, architecture, développement et aménagement du territoire ? Vous travaillez dans ces secteurs où êtes juste passionné par ces sujets ? Comment voyez-vous la Corse et la Sardaigne avec Hyperloop ?

Inscrivez-vous maintenant, pour exposer votre vision et partager vos idées !

L’enjeu ? Il est de taille… Permettre à la Corse et la Sardaigne de rivaliser d’ingéniosité et d’ambition avec les plus grandes capitales du monde.

hyperloop-teaser-corse-sardaigne

Que permettra la mise en place d’un Hyperloop ?

Hyperloop est un projet de recherche industrielle lancé par Elon Musk (fondateur de PayPal, SpaceX, Telsa Motors) pour développer le mode de transport ferroviaire le plus rapide et écologique de tous les temps. Encore mieux qu’un train, Hyperloop navigue sans rail. Avec un système de pression, les capsules Hyperloop sont propulsées par un champ magnétique à une vitesse pouvant dépasser 1000Km/h. Fonctionnant à l’énergie solaire, la mise en place du système est jusqu’à 2 fois plus économique que la mise en place d’un TGV. Le coût estimé pour la mise en place de l’Hyperloop est de 11 millions d’euros au kilomètre quand le TGV revient entre 15 à 30 millions d’euros sur la même distance.

Plus concrètement, Hyperloop permettra de relier Bastia et Cagliari en 30 minutes au prix d’un billet de bus.

En quoi consiste le concours ?

Le concours entend stimuler l’imagination de chacun sur les grandes mutations qu’entraînera la mise en place d’une ligne Hyperloop dans les domaines de l’urbanisme, de l’architecture, de la santé, de l’éducation ainsi que pour la société dans son ensemble. Votre contribution permettra de soutenir la candidature des deux îles à l’ Hyperloop One Global Challenge !

Concours d'idée en Corse et en Sardaigne pour la réalisation d'une ligne Hyperloop entre Bastia et Cagliari

Concours d’idée en Corse et en Sardaigne pour la réalisation d’une ligne Hyperloop entre Bastia et Cagliari

Comment la Corse et la Sardaigne en sont arrivées là ?

En mai 2016, Hyperloop One lance un concours mondial dans l’objectif d’établir une liste de régions d’intérêts pour la mise en place d’un Hyperloop One. Sur 2600 candidatures provenant de plus de 100 pays à travers le monde, la candidature corso-sarde est parvenu à se hisser au sein d’une shortlist de 35 projets sélectionnés pour la phase finale du concours. L’annonce avait été faite par Hyperloop One au mois de Janvier dernier à l’occasion du Consumer Electronic Show de Las Vegas. Parmi ces 35 projets, 3 seront au final désignés pour la réalisation d’une ligne Hyperloop.

Le projet corso-sarde consiste à relier les deux îles en créant une ligne Hyperloop Bastia-Cagliari. Ce projet est le seul à avoir été sélectionné en France et en Italie. C’est la société de capital investissement Femu Quì qui est à l’origine de la candidature corso-sarde au concours Hyperloop One, soutenue par la Collectivité Territoriale de Corse et la Région Autonome de Sardaigne.

hyperloop-corse

Le dates clefs du concours

  • 10 mars 2017 : Ouverture des inscriptions
  • 16 mars 2017 : Publication des règles du concours
  • 10 avril 2017 : Conférence Corso-Sarde
  • 17 avril 2017 : Fermeture du concours et évaluation des projets
  • 21 avril 2017 : Désignation des vainqueurs
  • 27 avril 2017 : Showcase Hyperloop One à Londres

Bastia-Cagliari avec Hyperloop, en chiffres…

  • 450 km de parcours sur terre
  • 12 km de parcours en mer
  • 4 ports et 6 aéroports connexes
  • 7 stations Hyperloop
  • 20 villes plus connectées
  • 3 Universités et 45000 étudiants concernés
  • 13 hôpitaux concernés

Inscription au concours

Interview avec Sébastien Simoni – Fondateur de Campus Plex et Président de Femu Quì

Interview avec Sébastien Simoni – Fondateur de Campus Plex et Président de Femu Quì

Interview avec Sébastien Simoni – Fondateur de Campus Plex et Président de Femu Quì

A l’origine de l’un des premiers espaces de coworking en France qui héberge aujourd’hui l’un des 5 meilleurs App-Builders du monde à Ajaccio, Sébastien Simoni a également pris, il y a peu, la présidence de Femu Quì, un fonds d’investissement qui vient en aide aux startups corses. Le fondateur de Campus Plex était présent à Bastia Ville Digitale pour expliquer comment les startups peuvent se développer en Corse aujourd’hui. Interview en vidéo.

Comment est né Campus Plex ?

J’ai créé en 2001 une start-up dans le domaine de la gestion de contenu. A l’époque on était un peu seul au monde dans ce domaine sur Ajaccio. On s’était dit que quand on sortirait la tête de l’eau, on essaierait de créer un univers plus favorable pour les start-ups.  C’est ce qu’on a fait en 2009, où on a créé l’un des tous premiers espaces de co-working en France pour accueillir d’autres startups. On avait été assez inspiré par quelque chose qu’on avait vu au Japon en 2006 qui était une organisation de sociétés, des sociétés soeurs, qui n’avaient pas de liens capitalistiques, mais qui s’entraidaient pour augmenter leur business.

Quelles sont les missions de Femu Quì ?

Femu Quì est un fonds d’investissement régional qui a été créé par 2500 actionnaires. C’est un fonds un peu atypique et alternatif, dans le sens où c’est du crowdfunding avant l’heure. J’ai accepté depuis quelques mois la présidence de ce fonds, parce qu’on s’est dit qu’après Campus Plex ce qu’on pourrait faire pour créer un effet de levier sur l’écosystème des start-ups corses, c’était de disposer de capital pour aider des startups à grossir. Donc je dirais que c’est un fonds d’investissement généraliste mais avec un board de personnes qui connaissent bien le domaine des startups et du numérique.