Sélectionner une page
Interview avec Pierre Savelli – Maire de Bastia

Interview avec Pierre Savelli – Maire de Bastia

Interview avec Pierre Savelli – Maire de Bastia

Les Maires font parti des premiers acteurs concernés par la transformation digitale des territoires. Quelques jours avant l’ouverture de Bastia Ville Digitale, la ville a obtenu l’accès à la fibre, l’occasion pour le Maire Pierre Savelli de nous dévoiler toute l’importance que représente le numérique dans le développement de Bastia et de la Corse.

Que représente Bastia Ville Digitale pour vous ?

BVD prend de plus en plus d’ampleur chaque année. Pour nous cet événement représente l’espoir de construire un développement économique autour du digital, c’est notre principale préoccupation. On sait ce que représente le numérique en terme de développement économique, pour les jeunes, pour la création d’entreprise, donc pour nous c’est un événement majeur. Qui nous permet en plus de nous ouvrir sur le monde extérieur, en recevant cette semaine nos amis Basques, on va s’ouvrir sur d’autres pays, donc c’est une manifestation qui rentre complètement dans le projet que nous avons pour Bastia et pour la Corse.

La ville de Bastia en marche vers le numérique ?

En 2017, on aura déjà équipé toutes nos écoles de tableaux numériques. On va bientôt réceptionner la fibre sur Bastia, toutes les habitations pourront se connecter sur la fibre.Donc le numérique va changer la ville, le numérique va changer le monde, il a déjà commencé à le faire, il n’y a pas de raison que Bastia et la Corse échappe à ce changement.

Interview avec Jean-Christophe Angelini – Président de l’ADEC

Interview avec Jean-Christophe Angelini – Président de l’ADEC

Interview avec Jean-Christophe Angelini – Président de l’ADEC

Booster le développement de l’économie numérique en Corse, tel est l’un des objectifs premiers de cette 6e édition de Bastia Ville Digitale. Tout au long de la semaine, la Corsican Tech organise un cycle de conférences et de rencontres mêlant startups insulaires et intervenants prestigieux au grand public venu de toute la Corse. Une programmation qui a retenu l’attention de Jean-Christophe Angelini, président de l’Agence de Développement Économique de la Corse.

Pourquoi êtes-vous à Bastia aujourd’hui ?

« L’ADEC que j’ai le plaisir et l’honneur de présider est un partenaire historique de la Corsican Tech. Il va de soi qu’au moment où celle-ci, conjointement avec la ville, lance l’événement Bastia Ville Digitale, qui est désormais reconnu et bien ancré dans le paysage insulaire, il fallait être présent auprès de l’ensemble des entreprises, collectivités, décideurs, et porteurs de projets qui viennent animer tous les ans cette manifestation.

Donc c’est une présence “protocolaire” certes, mais surtout qui me tient à coeur. Et je crois que l’ensemble des institutions, et pas uniquement l’ADEC, doit accompagner au juste niveau la belle initiative que représente Bastia Ville Digitale.”

Comment l’ADEC compte accompagner les startups insulaires ?

“Nous travaillons beaucoup à rattraper le retard infrastructurel de l’île dans le domaine et nous avons délibéré en juillet dernier pour engager 60 millions d’euros sur 3-4 ans, de façon à être beaucoup plus présent sur le terrain des infrastructures et par voie de conséquence des usages, des services et de l’inclusion numérique. Donc une ambition globale, très haute, de telle façon que la Corse, sur un pas de temps de 5-7 ans, soit véritablement un pays startup, un peu comme on le dit sur d’autres terres un peu partout aux 4 coins du monde.”

Comment voyez-vous l’économie de la Corse dans 5 à 10 ans ?

“La Corse, sociologiquement, culturellement, parce qu’elle est un milieu insulaire, est tout à fait prête à accueillir une véritable culture d’entreprise autour de l’innovation et des startups. Pour autant, je le vois de manière double, d’une manière dédiée aux sartups, au numérique et aux innovations technologiques, je pense qu’on a de beaux exemples qui méritent qu’on les fasse connaître, qu’on les popularise, qu’on les soutienne, y compris financièrement, et d’autre part, je vois une économie qui tend vers le numérique. A travers tous les aspects de sa vie quotidienne, il va de soi que quelqu’un qui veut s’implanter dans le rural aura nécessairement besoin d’un bon niveau de débit, d’une localisation intéressante, d’un bon environnement fiscal, et de cette capacité d’innover dans son domaine. Pour moi ce n’est pas exclusif, plus que les entreprises faisant partie du secteur, c’est l’ensemble des activités qui va embrasser la transition numérique et qui d’ici à 10 ans va se moderniser vers cette perspective.”

Interview réalisé en partenariat avec l’association Emaho pour la Corsican Tech

Interview avec Leo Kinany Martelli, Président Co-Fondateur de Bowkr

Interview avec Leo Kinany Martelli, Président Co-Fondateur de Bowkr

Interview avec Leo Kinany Martelli, Président Co-Fondateur de Bowkr

Comme beaucoup après les études, Léo et Morgan sont passés par la case site d’offres d’emploi.  Très vite ils se sont aperçu de l’inefficacité de ces sites. C’est à partir de là que les deux jeunes corses ont décidés de lancer leur propre entreprise : Une plateforme de booking de compétences qui met en relation des professionnels du monde entier. Après une longue phase de conception, la première version de Bowkr est lancée en 2015. 1 an plus tard, la start up corse compte 4000 utilisateurs répartis sur 17 pays. Au lendemain du lancement de l’application mobile, Andemu est parti à la rencontre de Léo, Président et Co-Fondateur de Bowkr.

Qu’est ce que c’est Bowkr ?

Bowkr c’est plus qu’une application mobile de mise en relation professionnelle, c’est avoir un outil de travail, efficace et sexy, juste dans sa poche. Bowkr part d’une envie, celle de pouvoir, en appuyant simplement sur un bouton, dire au monde entier que l’on est disponible ! C’est aujourd’hui possible, et nous faisons tout le reste du travail avec notre algorithme de recherche, prenant en compte l’offre et la demande dans différentes zones, secteurs et périodes.

Qui sont ses créateurs ?

Léo Kinany Martelli - Président & Co-Fondateur de Bowkr

Léo Kinany Martelli – Président & Co-Fondateur de Bowkr

Je m’appelle Leo Kinany Martelli, et avec mon associé Morgan Tomasini, nous avons réalisé de nombreuses expériences, permettant d’apprendre énormément, tout en s’amusant, en rencontrant du monde et en voyageant, qui ont révélé des problématiques.  

Morgan Tomasini - Co-Fondateur de la plateforme Bowkr

Morgan Tomasini – Co-Fondateur de la plateforme Bowkr

Tout d’abord l’austérité et l’inefficacité de tous ces sites qui ont souvent le mot « job » dans leur nom ! Un mot que nous détestons, car réducteur dans des domaines où il s’agit de véritable savoir-faire ou créativité ! C’est ainsi que nous avons préféré en inventer un nouveau ! Tout en repensant la logique même de la mise en relation !  Nous nous sommes alors lancés dans cette aventure.

A quel public s’adresse cette plateforme ?

De façon général, Bowkr s’adresse au secteur de l’emploi flexible, mobile et freelance, que nous avons-nous même redéfini. Nous y intégrons, l’hôtellerie-restauration, l’évènementiel, en passant par la musique, le numérique, la vente, la mode et même le cinéma. En fait, toute personne qui pratique une activité flexible, qu’il soit freelance, saisonnier ou étudiant. Mais nos fans et utilisateurs les plus fidèles ont une vision très spécifique de la relation emploi/vie privée et patron/employé, où la frontière est très étroite. Ils recherchent plus une façon de s’épanouir, voyager, et pratiquer leur passion comme une métier, tout en gérant leur image. Nous leur apportons donc un outil réellement adapté à la mise en relation.

Présentation de Bowkr, l'application de Talent Booking

Présentation de Bowkr, l’application de Talent Booking

Bowkr, une plateforme rêvée pour les Freelances ?

Bowkr est une plateforme complémentaire des outils déjà utilisés, car elle permet contrairement aux autres d’indiquer une disponibilité en temps réel et dans plusieurs lieux ce qui peut créer de grandes opportunités, notamment pour des petites missions.

Le second avantage est notre regroupement de secteurs ou univers. Car contrairement à ce que certaines peuvent penser, des activités ont de nombreuses interactions et point commun que ce soit en termes de compétences ou d’échanges commerciaux.  Par exemple, une styliste peut trouver sur Bowkr, un mannequin, une maquilleuse, un photographe, un dj, et même un lieu.

« Parce qu’aujourd’hui les gens ne recherchent pas un travail mais une raison d’être »

« Parce qu’aujourd’hui les gens ne recherchent pas un travail mais une raison d’être »

Combien de personnes inscrites aujourd’hui ?

4000 personnes sont inscrites aujourd’hui

Dans combien de pays ?

Dans 17 pays, ce qui est le résultat d’une année de tests et du déplacement de nos utilisateurs qui sont principalement des francophones. Mais aussi des étrangers, notamment d’Europe du nord, qui n’ont qu’à cliquer sur 4 boutons pour être mis en contact avec des contrats.

Quels sont les secteurs d’activité les plus représentés ?

Encore une fois, le résultat d’une année de test et de ciblage précis, fait qu’aujourd’hui, l’hôtellerie, la restauration et la musique en particulier les dj, sont les secteurs les plus représentés. Nous avons eu tout de même quelques surprises, notamment pour la photographie et le numérique, dont l’acquisition s’est faite sans communication.

Les secteurs d'activités les plus recherchés dans l'application Bowkr

Les secteurs d’activités les plus recherchés sur l’application Bowkr

Combien de mises en relation aujourd’hui ?

Nous avons dépassé le millier de mise en relation, mais nous ne pouvons pas confirmer le nombre exact de contrats qui ont été signés en suite, car nous ne faisons que de la mise en relation, et nous ne sommes pas intrusif à ce point.

Du côté des chasseurs de talents, est-on plus à la recherche de personnes pour occuper un emploi, ou alors de personnes disponibles pour délivrer une prestation occasionnelle ?

Pour le secteur saisonnier par exemple, sur internet, le pic de recherche d’emploi est de février à mai, et très peut de recherches sont effectués durant juillet-aout. Alors que l’été fut le mois où nous avons permis le plus de mise en relation, car nous gérons l’urgence par la disponibilité en temps réel. Cela va pour des musiciens, qui recherchent un remplacent en urgence. Ils ne le trouveront pas sur un site d’annonce.

Comment peut-on proposer ses compétences sur Bowkr ?

En créant gratuitement un profil en moins de 2 minutes, et en y indiquant ses compétences et disponibilités. Sans action de votre part, et après notification, vous passerez automatiquement indisponible. La recherche est passive, mais vous pouvez aussi rechercher un profil qui propose un contrat et le contacter.  

Comment proposer ses compétences sur Bowkr ?

Comment proposer ses compétences sur Bowkr ?

Comment les talents sont-ils évalués sur la plateforme ?

Tout d’abord, les profils les plus remplis sont mis en avant, ce qui comprend les compétences, expériences et informations générales. Des liens vers des références seront prochainement intégrés afin de contacter rapidement d’anciens clients ou employeurs. Ensuite, une note variable en fonction des périodes de disponibilités, et du temps de réponse aux messages. Nous notons la valeur d’un profil Bowkr, mais pas la personne ou ses compétences, d’où le lien facultatif vers ses références.

Vos projets futurs ?

Développer encore et toujours la plateforme et peut être qu’un jour la recherche se fera juste avec un bouton. De nombreuses fonctionnalités sont avenir, et nous devons évoluer en même temps que nos utilisateurs.