Sélectionner une page

Comment la Corse a vécu la finale de l’Euro ?

Beaucoup pointaient du doigt le manque d’intérêt des Corses pour la finale de l’Euro 2016 qui s’est déroulée hier soir au Stade de France. Pourtant, encore plus qu’ailleurs, cette finale entre les bleus et nos amis Portugais, qui représentent la communauté la plus importante de Corse avec des dizaines de milliers de ressortissants, a déchaîné les passions sur l’île.

L’Euro a déchaîné les passions aux 4 coins de la Corse

D’abord il y’a eu cette annonce de dernière minute qui a ravi tous les amoureux du ballon rond. Au milieu de l’après-midi, la ville de Bonifacio a annoncé la projection du match en direct sur les remparts de la ville. Où peut-on trouver en Europe une ville à l’origine d’une telle initiative ?

remparts de bonifacio

La Finale projetée sur les remparts de Bonifacio

Quant au match en lui-même, il a davantage suscité l’angoisse qu’autre chose. La délivrance est intervenue à la 109e minute pour les Portugais sur un boulet du Lillois Eder qui ne laissa aucune chance à Hugo Lloris. 11 minutes après, l’arbitre anglais sifflait le coup de sifflet final. Et la joie des uns venait alors se mélanger aux pleurs des autres. Malgré une relative majorité de supporters Français, les Portugais ont fêté, comme il se doit, le 1er Euro de leur histoire dans les rues de toute la Corse.

Scènes de liesses à Bastia après le coup de sifflet final

Scènes de liesses à Bastia après le coup de sifflet final

Photo de Julien Pernici dans les rues de Bastia

Photo de Julien Pernici dans les rues de Bastia

La fête a également battu son plein à Ajaccio

La fête a également battu son plein à Ajaccio

D’Ajaccio à Bastia, des scènes de liesse où se sont mélangés les gens venus de tout bords, mis à part quelques uns visiblement trop émus après une défaite inattendue.

La pilule fut difficile à avaler pour certains...

La pilule fut difficile à avaler pour certains…

Car il faut bien le dire, les Français se sont vus trop beaux. Ils ont surpassés leurs amis Allemands, qui soit disant, avaient sous-estimés la France avant de perdre leur demi-finale de Jeudi à Marseille.

On se souvient également de tous ces journalistes qui, quelques jours avant la finale, réduisaient le parcours du Portugal à la seule performance de Cristiano Ronaldo. On a envie de dire heureusement pour les Bleus que le Madrilène est sorti sur blessure à la 20e minute…

Le Portugal bat la France sans Mr Ronaldo

Le Portugal bat la France sans Mr Ronaldo

On se souviendra aussi longtemps de ce bus. Pas le bus de Knysna en Afrique du Sud, duquel les Bleus ne voulaient pas descendre pour aller s’entraîner, mais le bus bleu- blanc- rouge “Champion d’Europe” qui circulait aux abords de Saint Denis avant même le coup d’envoi de la finale… le comble de l’arrogance et de l’irrespect…

bus-champion-deurope-france-portugal-euro2016-blog-andemu

bus-equipe-de-france-portugal-euro2016-blog-andemu

Il semblerait que les Français aient pris de haut les Portugais, et que ces derniers le leur ont bien rendu… Dans ce contexte de clivage de l’autre côté de la mer où des dizaines d’interpellations ont eu lieu après la rencontre, la Corse a encore montré qu’elle était riche de sa diversité, en mélangeant la population locale avec les voyageurs venus de tout bords dans la célébration d’une victoire aussi historique que méritée !

Bravo au Portugal !