Sélectionner une page
Cette île a 20 ans d’avance sur le reste du monde

Cette île a 20 ans d’avance sur le reste du monde

Alors que certains pays européens bataillent à programmer la fin de production d’hydrocarbures d’ici 2040, l’île de Samsø au Danemark vit sans pétrole depuis près de 20 ans !

La recette du miracle 

En 1997 le gouvernement danois lance un appel à projet pour atteindre l’autosuffisance grâce à des énergies 100 % renouvelables. C’est alors que Søren Hermansen, enseignant d’école primaire présente un projet de transition énergétique pour Samsø. Le projet est retenu et à cette occasion est créée l’agence publique Energy Academy, chargée de mettre à exécution le projet ambitieux des Samsingers (les 4000 habitants de Samsø).

Convaincre les habitants  

Les premiers employés de l’Energy Academy sillonnèrent alors l’île afin de convaincre les habitants des bénéfices à tirer de ce projet. Rien d’évident avec une population composée à majorité d’agriculteurs et d’éleveurs porcins.

« Seulement 50 personnes étaient à la 1ère réunion, puis les participants se firent de plus en plus nombreux. Le vrai déclic est arrivé avec la fermeture des abattoirs et la perte de 200 emplois. D’un seul coup, les perspectives provoquées par cette transition – économies sur l’énergie et profits liés à sa revente – intéressèrent les gens », précise Søren, jusqu’à convaincre la majorité des Samsingers.

Depuis le début des années 2000, l’île couvre donc ses besoins en électricité et trois quarts de ses besoins en chauffage grâce à l’éolien et la biomasse.

Au bon milieu de la mer du nord, Samsø s’est offerte 11 éoliennes qui l’approvisionnent en électricité. Un investissement complété quelques années plus tard par l’installation de turbines offshore qui ont pour fonction de compenser les émissions des véhicules grâce à la revente de 60% de l’électricité produite.

Et pour ne pas être dépendante du vent, l’île danoise a installé des chaudières biomasse qui permettent d’alimenter quasiment 100% des foyers. La minorité restante se chauffe au solaire ou à l’aide d’une chaudière biomasse individuelle.

L’île est aujourd’hui autosuffisante 

Depuis 2000, la transition écologique crée 30 emplois chaque année sur l’île, un habitant sur dix est devenu producteur d’énergie, et les revenus tirés par la revente d’énergie permettent à certains agriculteurs de récolter plus de bénefices que ce que leur rapporte leur exploitation !  Enfin les Samsingers détiennent aujourd’hui le record du plus grand nombre de voitures électriques par habitant au Danemark et même les feries ont banni le pétrole au profit du gaz naturel !

https://www.youtube.com/watch?v=4cOgazl8UxQ

Pour sa 7e édition, Bastia Ville Digitale se met au vert à Lupinu

Pour sa 7e édition, Bastia Ville Digitale se met au vert à Lupinu

Pour sa 7e édition, Bastia Ville Digitale se met au vert à Lupinu  

Le 16 octobre prochain s’ouvre la 7e édition du rendez-vous incontournable du numérique en Corse. Si Bastia Ville Digitale réuni l’ensemble des entrepreneurs et acteurs du numérique corse et méditerranéen, l’événement poursuit cette année sa démarche sociale et écologique.

A Lupinu à bicyclette

velo-electrique-corse-appebike-bastia-ville-digitale

Comme chaque année, un travail de médiation spécifique est effectué en faveur des publics des quartiers prioritaires, dans un soucis permanent de simplifier l’accès à tous et réduire la fracture numérique sur le territoire. Pour cette 7ème édition, l’association Emaho et la Corsican Tech, organisatrices de l’événement, ont fait le choix de franchir une étape supplémentaire dans leur démarche, en installant directement le coeur de la manifestation dans l’un des quartiers prioritaires de la ville, Lupinu, au Centre Culturel Alb’Oru. Et quel meilleur moyen pour relier Lupinu au centre-ville de Bastia que le vélo… électrique !? En partenariat avec la startup APPebike, Bastia Ville Digitale met cette année ses intervenants au vert, en leur permettant de se déplacer à vélo électrique tout au long de la semaine.

Le programme de Bastia Ville Digitale 2017

Toute la semaine, les startups montantes de Corse et d’ailleurs donneront rendez-vous au grand public pour partager leur expérience de la création d’entreprise dans le secteur du numérique. Parmi les personnalités du secteur, vous pourrez rencontrer :

Marc Simeoni, CEO de Volpy, l’appli qui rachète votre téléphone

marc-simeoni-volpy-andemu

Sébastien Rognoni, CEO d’APPebike, le 1er réseau de tourisme et loisirs à vélo électrique

Sébastien Rognoni CEO de la startup APPebike

Didier Rappaport, co-fondateur de DailyMotion, l’une des plus grandes plateformes internationale d’hébergement de vidéo 

didier-rappaport-dailymotion-happn-bastia-ville-digitale-blog-andemu

Catherine Barba, Fondatrice de Pep’s Lab, un laboratoire sur l’innovation basé à New York

03c - Catherine Barba - Fondatrice Peps Lab - New York

Valérie Orsoni, CEO The Bootcamp

01 - Valérie Orsoni - Fondatrice & CEO The Bootcamp

Maxime Poli, CEO de Wateroom, la 1ère plateforme collaborative de salle de bain

maxime-poli-wateroom

Adrien Aumont, CEO de Kiss Kiss Bank Bank, la 1ère plateforme de crowdfunding en France

adrien-aumont-kiss-kiss-bank-bank-

Eric Leandri, CEO de Qwant, le moteur de recherche corse

eric-leandri

Serena Battestini, CEO de Le Bon Produit au Bon Endroit, l’appli qui regroupe les producteurs bio et responsable près de chez vous

serena-battestini-lbpe

Leo Kinany-Martelli, CEO de Bowkr, l’appli de booking de talents

leo-martelli-bowkr

D’autres conférences viendront ensuite en complément afin d’informer le public sur l’enjeu incontournable qu’est le financement dans la création d’une startup. Les conférences sont accessibles à tous, pour vous y rendre, il suffit de suivre le lien, puis de choisir les conférences auxquelles vous souhaitez participer et cliquer sur le bouton s’inscrire.

Enfin tout au long de la semaine, l’événement assurera encore une fois son rôle de transmission auprès des plus jeunes avec des initiations au codage, à la robotique ou encore au mapping 3D, là encore il est indispensable de s’inscrire sur le site internet Bastia Ville Digitale !

En Islande, les touristes doivent maintenant prêter serment

En Islande, les touristes doivent maintenant prêter serment

En Islande, les touristes doivent maintenant prêter serment

Alors que les manifestations contre le tourisme de masse se multiplient dans les grandes capitales Européenes, l’office de tourisme d’Islande a décidé de prendre les devants afin de sensibiliser ses touristes.

En 7 ans, le nombre de touristes a augmenté de 264% sur cette petite île qui ne compte que 300 000 habitants. Cette hausse de la fréquentation touristique n’est bien sûr pas sans danger pour la conservation des icebergs, volcans, cascades et toutes les autres merveilles naturelles que possède la petite île de l’Océan Arctique.

Pour inciter les voyageurs à découvrir l’Islande d’une manière écologique et respectueuse, l’office de tourisme Islandais a rédigé une charte ! Baptisée Le Serment Islandais, cette charte rappelle aux touristes les grands principes sur le respect du patrimoine et de la culture locale. Chaque visiteur envisageant de voyager en Islande est invité à signer ce serment rédigé en français, anglais, allemand et mandarin. Quelques semaines après sa mise en ligne, Le serment Islandais a déjà recueilli plus de 40 000 signatures !

Le serment Islandais - tourisme

Les nouvelles technologies en fête à la 1ère Fab Fiera

Les nouvelles technologies en fête à la 1ère Fab Fiera

Les nouvelles technologies en fête à la 1ère Fab Fiera

Entre robotique, impimante 3D, et découpe laser, le Fab Lab de Corti est devenu en 1 an seulement le lieu de rencontre et d’échange dédié à la création et au numérique en Centre-Corse. Samedi 1er Juillet, son équipe vous invite à découvrir cette réalité nouvelle à l’occasion de la 1ère Fab Fiera . Présentation avec  Francesca Maroselli & Vanina Bernard-Leoni.

Depuis quand les fab labs sont ouverts en Corse ? 

Le phénomène Fab Lab est apparu aux USA au début des années 2000, il s’est peu à peu propagé dans le monde, et en Corse c’est au tournant de 2015 que les réfléxions se sont démultipliés et que les projets sont nés : le Fab Lab Ajaccio a été inauguré en juin 2015, celui de Corte en février 2016.

fab-lab-corti-blog-andemu

Qui peut y faire quoi ?

Les Fab Lab sont avant tout des ateliers, où l’on peut fabriquer toute sorte de choses. La particularité de ces ateliers c’est qu’ils sont notamment équipés en machines à commande numérique, telles que les imprimantes 3D, les fraiseuses numériques ou les découpe laser… autant de machines extrêmement précises et performantes désormais accessibles à tous ! C’est ça l’autre particularité des Fab Lab : ce sont des lieux de démocratisation de l’innovation. En quelques toutes petites heures de formation, vous pouvez devenir un véritable maker ! On apprend en expérimentant et en s’entraidant, dans une ambiance très collaborative.

fab-lab-corte-enfant-fab-fiera-blog-corse-andemu

Quel genre d’objet peut-on concevoir dans un fab lab ?

Grâce à la diversité des machines et à l’ingéniosité des makers, on peut fabriquer à peu près tout dans un Fab Lab : prothèse, meuble, objet connecté… Par contre, il faut se dire que ces ateliers ne sont pas des usines. On y réalise plutôt des prototypes, ou des objets en petite série, voire carrément des pièces uniques. On peut notamment personnaliser tous nos objets du quotidien. Les Fab Lab nous permettent de sortir des standards !

fraiseuse-fab-lab-corti-blog-corse-andemu

Quel est le rôle d’un fab lab sur une île comme la Corse ?

Dans un territoire comme la Corse, les Fab Labs peuvent jouer un rôle particulièrement important parce qu’ils nous permettent de renforcer l’économie productive et créative dans le secteur secondaire. Grâce aux machines, aux équipes d’accompagnement et aux premières communautés de makers, on s’oriente vers un véritable Riacquistu Tecnicu ! On reprend conscience qu’on est capable de fabriquer ici, à partir de nos matériaux locaux, de nos savoir-faire traditionnels et de nos aspirations contemporaines. La Corse est moins que jamais condamnée à la consommation passive, et les Corses peuvent (re)devenir des producteurs et plus généralement des acteurs forts de leur économie créative, artisanale voire industrielle.

fab-lab-corti-blog-andemu-2

Pouvez-vous nous présenter l’événement Fab Fiera que vous organisez ce week-end ?

Fab Fiera est une manifestation organisée pour que le grand public découvre le potentiel des technologies créatives, dans l’esprit des Maker Faire qui existent partout dans le monde. Notre premier objectif c’est de montrer un nouveau visage de la Corse où la fabrication numérique et la robotique peuvent faciliter nos projets et libérer notre créativité. Le second objectif, c’est de réunir la communauté des makers qui en Corse est déjà assez étoffée mais est assez dispersée géographqiuement. Ça nous paraît important d’organiser ces rencontres, souvent antichambres de collaboration !

fab-fiera-corte-blog-corse-andemu

Que pourra-t-on y faire ?

Concrètement, au cours de cette journée, nous proposerons une quarantaine d’ateliers, démonstrations ou expositions. On a essayé de penser à tous les publics, de tous les âges et à tous les goûts : vous pourrez vous essayer à la réalité virtuelle, à l’archéologie 3.0, à la fabrication de hand spinners, de couteaux ou de bougies DIY, personnaliser de tote bags, contribuer à une œuvre d’art, créer des personnages de jeux vidéos, assembler votre propre console de jeu etc etc… Et puis nous présenterons plusieurs expositions de travaux d’artistes, designers ou ingénieurs passés par le Fab Lab… Bref, on devrait passer de beaux moments !

fab-fiera-blog-corse-andemu

En savoir plus : 

5 projets corses boostés lors des Quartiers Numériques

5 projets corses boostés lors des Quartiers Numériques

5 projets corses boostés lors des Quartiers Numériques

Dans la foulée de la 4e édition des Quartiers Numériques, s’est ouvert la semaine dernière une résidence d’accélération pour start-ups dans le pays Ajaccien. Ce sont au total 5 projets insulaires qui ont été sélectionnés par la Corsican Tech pour être boosté par une équipe d’experts. Tour d’horizon des grands enjeux poursuivis cette année par l’écosystème de l’innovation en Corse.

corsican-tech-residence-acceleration-startup-ajaccio-blog-corse-andemu

The Corsican Way of Work

La Corsican Tech a encore une fois pris le soin de choisir un lieu idyllique pour héberger sa 2e résidence d’accélération. Après les collines du Scudo l’an dernier, l’organisme qui accompagne les start-ups corses a décidé de prendre quartier dans le golfe de Lava sur la commune d’Appietto. Au programme, 4 jours et 4 nuits de travail dans la bonne humeur entre séances de coworking et paddle et cours de cuisine, entouré de toute une équipe de coachs et d’experts dans le domaine de l’innovation et de l’entreprise. Le but : développer les business models des 5 projets sélectionnés par le Jury de la Corsican Tech :

plage-de-lava-quartiers-numeriques-corsican-tech-startup-blog-corse-andemu

Equi

Equì est un moyen de paiement innovant basé sur une application mobile. Celle-ci vous permet de trouver les commerçants proches de vous puis de régler vos courses directement via votre smartphone. Outre le fait d’éliminer les espèces et autres moyens de paiement que nous utilisons aujourd’hui, Equi veut dynamiser l’économie locale et les circuits courts, en tissant un réseau qui rassemble les commerçants et acteurs éthiques qui oeuvrent pour une économie corse moderne et durable.

Hatsch

Inspirée du mécénat, Hatsch est une couveuse d’artistes qui a pour vocation de permettre aux amateurs d’art de découvrir de nouveaux talents, de les soutenir, de s’investir dans leur éclosion et de les accompagner vers la réussite.

hatsch-couveuse-jeunes-talents-artistes-startup-corsican-tech-blog-corse-andemu

Geogo

Spécialisée dans la fabrication d’objets connectés géolocalisables sur des réseaux nouvelle génération. GEOGOporte un projet de Dispositif d’Aide aux Victimes de Montagne avec un système qui se base sur un nouveau type de déclenchement de secours avec l’utilisation de réseaux nouvelle génération de type LoraWan et Sigfox.

geogo-startup-blog-corse-andemu

Whos’s

Whos’s ? réinvente la façon de penser les relations entre artistes, scènes et fans via une plateforme mobile de mise en relation. L’application remplace l’agent artistique et son travail qui consiste à trouver des scènes pour les artistes qu’il représente.

My Izy bag

En créant une application vous permettant de gérer simultanément tous vos paniers d’achat sur plusieus plateformes e-commerces, My Izy bag veut simplifier votre façon de consommer sur le web. Une seule app, un seul compte client, et un seul mot de passe pour tous vos achats en ligne![:en]

In the wake of the 4th edition of the Quartiers Numériques, opened last week an acceleration program for corsican start-ups. A total of 5 island projects have been selected by Corsican Tech to be boosted by a team of experts. Overview of the major challenges pursued this year by the innovation ecosystem in Corsica.

corsican-tech-residence-acceleration-startup-ajaccio-blog-corse-andemu