Sélectionner une page
Les Quartiers Numériques d’Ajaccio – 6e édition

Les Quartiers Numériques d’Ajaccio – 6e édition

Les Quartiers Numériques d’Ajaccio – Edition 2017

Ce jeudi 8 juin s’ouvre la 4ème édition des Quartiers Numériques d’Ajaccio. Cet événement organisé par la Corsican Tech  a pour ambition de rendre le numérique accessible à tous en Corse en s’adressant à tous les publics à travers des ateliers dans une démarche d’ouverture, d’échange, d’accompagnement et de networking, pimentés de moments festifs et conviviaux.

Le programme de cette 6e édition :

programme-quartiers-numériques-2017

Ateliers d’initiation numérique

Du 8 au 11 Juin seront proposés une grande variété d’ateliers pour petits et grands :

  • Arts numériques : MAO, Stop Motion, Graphisme et Vidéo Mapping.
  • Robotique : ateliers robotiques proposés par Roboticamp
  • Codage : ateliers codage avec le Crij Corse
  • Makers : ateliers Fab Lab proposés par le Fab Lab d’Ajaccio
  • Cartoparties : ateliers proposés par la CAPA

Horaires et inscriptions en ligne sur le site officiel des Quartiers Numériques

activites-quartiers-numériques-2017-blog-corse-andemu

Emaho factory

La Corsican Tech vous invite à découvrir et s’essayer à diverses formes d’expression numérique sur ordinateur. Une quinzaine de stands ouverts au grand public pour créer, fabriquer et s’amuser en famille. L’occasion aussi de découvrir les créations réalisées par les enfants lors des ateliers d’initiation numérique, le tout en compagnie de Roboticamp, du FabLab Ajaccio et de Qwant Junior, le moteur de recherche pensé pour protéger vos enfants sur internet. Rendez-vous samedi 10 Juin de 14h à 17h à la Maison des Cannes.

Résidence accélération pour 5 start-ups corses

Après la découverte et l’initiation, place à l’accélération des idées initiées par 5 start-ups corses sélectionnées par la Corsican Tech et son équipe d’experts. Du 11 au 15 Juin, une équipe d’experts accompagnera ces start-ups pendant 96 heures dans le but d’accélérer leur développement et d’ouvrir de nouvelles perspectives. Cette année les start-ups sélectionnées sont Equi, My Izy Bag, Hatsh, Who’s et GeoGo.

L’événement sera enfin rythmé par la découverte des créations musicales d’artistes insulaures. Un apéro meet-up avec concerts et Djs set se tiendra ce samedi à la la Maison des Cannes !

En savoir plus :

Site officiel des Quartiers Numériques d’Ajaccio

Wateroom : La 1ère plateforme de partage de salle de bain

Wateroom : La 1ère plateforme de partage de salle de bain

Wateroom : La 1ère plateforme de partage de salle de bain

Qui n’a jamais eu l’envie, au milieu d’une longue journée, de prendre une douche pour se remettre d’aplomb ? Seulement, si on est loin de chez soi, cette envie peut rapidement se transformer en casse-tête… Comme beaucoup d’autres, Jean-Charles Villanova en a fait l’expérience au cours d’un voyage à l’étranger.  De là lui est venu l’idée d’un projet fou : Créer un système qui permettrait de trouver une salle de bain à proximité où que l’on soit dans le monde. De cette idée est née une start-up. Portée par 4 jeunes corses, Wateroom lancera cette année la 1ère plateforme mondiale de partage de salle de bain.

Louer sa salle de bain à un particulier est désormais possible

Né des suites d’un séjour à l’étranger, le concept de Wateroom est à la fois novateur et très simple a assimiler, il s’agit tout simplement d’une plateforme de partage de salle de bain entre particuliers qui mettent à disposition leurs salles d’eau. Le pari est de démocratiser ce nouveau concept de la même manière que les locations entre particuliers de toutes sortes de services comme le covoiturage, l’échange ou la location d’appartements, la location de voiture, de machine à laver et bien d’autres chose. « On tend aujourd’hui vers une uberisation de tous les secteurs de l’économie et rien ne semble pouvoir arrêter cette évolution des habitudes. Il reste encore quelques secteurs étrangement épargné par cette grande révolution économique, la salle de bain en fait partie » explique Maxime Poli, co-fondateur du projet.

Louer sa salle de bain via son smartphone

Le concept fonctionnera de la même manière que beaucoup d’autres plateformes de réservation entre particuliers. L’hôte mettra à disposition sa salle de bain, celle-ci sera référencée sur le site internet et l’application Wateroom. L’utilisateur ayant besoin de ce service pourra donc réserver sa salle de bain via son smartphone pour une durée comprise entre 1 quart d’heure à 1 heure moyennant quelques euros directement versé à l’hôte. La start-up prélèvera de son côté une commission sur la transaction entre l’hôte et l’utilisateur.

wateroom

Wateroom également accessible aux professionnels

Les infrastructures professionnelles comme les hôtels, campings, salles de sport pourront également être référencé sur Wateroom. Pour les hôtes professionnels le concept est sensiblement le même sauf que la transaction s’effectue directement entre l’utilisateur et le professionnel mettant ses structures à disposition, Wateroom ne prélève alors qu’un forfait annuel au professionnel pour que celui-ci soit référencé sur l’annuaire en ligne.

Qui peut louer une salle de bain ?

Tout le monde ! En créant ce service Wateroom répond notamment à une forte demande des sportifs, des travailleurs éloignés de leur domicile et des voyageurs qui pratiquent le tourisme hors sentiers battus (road-trip, vans, camping sauvage…).

Dans quelles régions pourra-t-on utiliser Wateroom ?

“Pour le lancement de Wateroom, Paris sera la ville la plus ciblée, pour des raisons évidentes de démographie, de potentiel et de facilités pour nos équipes. Evidemment, on trouvera de nombreuses Salles de Bain en Corse également. Sur les premières semaines après le lancement notre marché test sera le marché français et corse, avec de nombreux hôtes déjà référencés à travers le pays. L’objectif est de faire nos armes sur ce marché pour pouvoir élargir notre réseau au niveau Européen puis mondial très rapidement.” explique Maxime.

Derrière Wateroom, une bande de copains

“Notre équipe est composée de 4 fondateurs. Jean-Charles Villanova et moi-même avons décidé de créer Wateroom et prenons en charge la partie commerciale et communication. A nos côtés Anthony Albertini et François Mariotti s’occupent de la partie technique et développement de l’application et du site web.” Des amis d’enfance qui sont à l’origine avec Maxime Poli de l’application Compru in Corsu qui référence les commerces corsophones en Corse et dans le monde. La petite bande bastiaise annonce l’arrivée de Wateroom dans les mois à venir… Plus besoin de rentrer à la maison entre la plage et l’apéro 😉

equipe-wateroom-startup-corse-application-partage-de-salle-de-bain

En attendant l’arrivée du site et de l’App :

Interview avec Sébastien Simoni – Fondateur de Campus Plex et Président de Femu Quì

Interview avec Sébastien Simoni – Fondateur de Campus Plex et Président de Femu Quì

Interview avec Sébastien Simoni – Fondateur de Campus Plex et Président de Femu Quì

A l’origine de l’un des premiers espaces de coworking en France qui héberge aujourd’hui l’un des 5 meilleurs App-Builders du monde à Ajaccio, Sébastien Simoni a également pris, il y a peu, la présidence de Femu Quì, un fonds d’investissement qui vient en aide aux startups corses. Le fondateur de Campus Plex était présent à Bastia Ville Digitale pour expliquer comment les startups peuvent se développer en Corse aujourd’hui. Interview en vidéo.

Comment est né Campus Plex ?

J’ai créé en 2001 une start-up dans le domaine de la gestion de contenu. A l’époque on était un peu seul au monde dans ce domaine sur Ajaccio. On s’était dit que quand on sortirait la tête de l’eau, on essaierait de créer un univers plus favorable pour les start-ups.  C’est ce qu’on a fait en 2009, où on a créé l’un des tous premiers espaces de co-working en France pour accueillir d’autres startups. On avait été assez inspiré par quelque chose qu’on avait vu au Japon en 2006 qui était une organisation de sociétés, des sociétés soeurs, qui n’avaient pas de liens capitalistiques, mais qui s’entraidaient pour augmenter leur business.

Quelles sont les missions de Femu Quì ?

Femu Quì est un fonds d’investissement régional qui a été créé par 2500 actionnaires. C’est un fonds un peu atypique et alternatif, dans le sens où c’est du crowdfunding avant l’heure. J’ai accepté depuis quelques mois la présidence de ce fonds, parce qu’on s’est dit qu’après Campus Plex ce qu’on pourrait faire pour créer un effet de levier sur l’écosystème des start-ups corses, c’était de disposer de capital pour aider des startups à grossir. Donc je dirais que c’est un fonds d’investissement généraliste mais avec un board de personnes qui connaissent bien le domaine des startups et du numérique.

2 stages à pourvoir dans une start-up Corse basée à l’étranger

2 stages à pourvoir dans une start-up Corse basée à l’étranger

2 stages à pourvoir dans une start-up Corse basée à l’étranger

Actuellement en pleine phase de création, la start-up Meet Me Before Buying propose en exclusivité aux étudiants corses membres de Communiti 2 stages pour venir épauler son équipe basée à Madrid en Espagne.

La start-up Meet Me Before Buying

Cela fait maintenant 4 ans que Christian Menassé a eu l’idée de lancer cette start-up basée à Madrid. Meet Me Before Buying propose aux internautes qui ont un achat important à réaliser d’arrêter de de gaspiller un temps préieux dans d’interminables recherches. Cette plateforme d’achat a pour vocation de donner de la visibilité à votre besoin d’achat. Grâce à lui vous recevez des suggestions de produits répondant à votre besoin et vous économisez à la fois du temps et de l’argent.

Et plus concrètement ?

En 3 clics, vous dîtes à la plateforme ce que vous souhaitez, où vous le souhaitez et combien vous êtes prêt à payer pour ce produit. A partir de là, on vous indique combien de personne ont formulé une intention d’achat similaire à la votre en vous permettant de rejoindre le groupe. Votre offre d’achat est ainsi visible par les vendeurs du monde entier, et ces derniers peuvent ainsi vous localiser et vous proposer une offre 100% adaptée à votre besoin.

Meet Me Before Buying a une version Beta en ligne depuis Février et a amorcée une 2ème phase de financement. Pour épauler les besoins grandissants du projet, la start-up propose 2 offres de stage au sein de son équipe à Madrid.

Offre de stage Marketing à Madrid dans une start-up corse : Meet Me before buying

Votre stage à Madrid

2 positions sont disponibles au sein de l’équipe basée à Madrid.

La start-up recherche dans un premier temps un Business Developper pour manager l’équipe commerciale et marketing en définissant une stratégie de développement commercial. Meet Me Before Buying recherche ensuite une autre personne à la fonction de Digital Marketing & Community Management pour mettre en oeuvre toute la stratégie digitale : Community Management, SEO…

Le blog Andemu dévoile Deux stages à pourvoir dans le Marketing au sein d'une start-up corse installée à Madrid

Deux stages à pourvoir dans le Marketing au sein d’une start-up corse installée à Madrid

2 offres de stage destinées en priorité aux étudiants corses

Ces 2 positions au sein du pôle Marketing et Commercial de Meet Me Before Buying sont en priorité destinées aux étudiants corses recherchant un stage à l’international. Pour postuler, il faut vous rendre sur Communiti, la nouvelle plateforme qui construit avec vous la Corse de demain en combinant  idées, financement, compétences/savoir et ressources humaines pour une Corse sans frontière où les perspectives sont infinies !

Le projet Communiti expliqué sur le blog Andemu

Si vous n’êtes pas encore membre de Communiti, un code de parrainage vous est nécessaire pour intégrer la plateforme. Pour vous procurer ce code, rendez-vous sur la page Facebook d’Andemu, et envoyez-moi un message privé, je vous renverrais en retour votre code de parrainage pour accéder à ces deux offres de stage destinées en exclusivité aux membres de Communiti 😉  

C’est quoi une résidence accélération pour start-ups ?

C’est quoi une résidence accélération pour start-ups ?

Mais c’est quoi une résidence accélération start-ups ?

Dans le cadre de la 3e édition des Quartiers Numériques d’Ajaccio, la Corsican Tech a ouvert à Andemu les portes de sa résidence d’accélération destiné aux start-ups corses. Le principe ? Durant 4 jours et 4 nuits, une équipe d’expert s’attelle à booster le développement d’entreprises porteuses d’innovations… Mais concrètement on y fait quoi ? Andemu y a été et vous raconte

Parce que l’évasion suscite la créativité…

Ce n’est pas en restant enfermé dans un bureau que naissent les grandes idées…C’est un peu l’esprit dans lequel se déroule la résidence d’accélération qui se tient en ce moment sur Ajaccio.

A une salle banale ou un espace de coworking, les organisateurs de cette séance de travail de 96 heures ont préféré une villa perché sur les collines du Scudo à mi-chemin entre Ajaccio et les îles Sanguinaires. Une villa dans laquelle sont regroupées une quinzaine de personnes venu de toute la Corse et au-delà, qui travaillent comme à la maison, à l’intérieur mais aussi sur la belle terrasse qui surplombe tout le golfe d’Ajaccio. Beaucoup de café tout au long de la journée et des apéros d’exception au crépuscule, le tout entrecoupé par des breaks à la plage qui se trouve à quelques minutes à pied…

villa sur la route des sanguinaires avec vue sur la mer pour la résidence accélération des start-ups corses organisé par la corsican thec

Vue panoramique sur le golfe d’Ajaccio depuis la villa réquisitionnée pour la résidence accélération

Mais qui peut bien travailler dans de telles conditions ?

La Corsican Tech n’est autre que l’accélérateur des initiatives innovantes corses. Dirigé par Jean Leccia, l’organisme fédère les start-ups insulaires pour les aider à travailler ensemble dans le but d’accélérer leurs idées et de les faire rayonner sur le monde. Sur les 20 start-ups qui composent la Corsican Tech aujourd’hui, 4 ont été choisis pour participer à la résidence d’accélération qui se tient en ce moment même sur la route des Sanguinaires à Ajaccio.

bowkr, compru in corsu, le bon produit au bon endroit, data sensia sont les 4 start-ups sélectionnées par Corsican Tech pour la résidence d'accélération avec Ekito

Les 4 start-ups corses sélectionnées pour la résidence d’accélération

  • Bowkr : Une plate-forme de booking talents qui met en relation les professionnels dans les secteurs de l’informatique, de l’audio-visuel, de la mode, du spectacle, de la restauration  à travers le monde entier.
  • Compru In Corsu : Le réseau des commerçants corsophones qui compte aujourd’hui plus de 300 adhérants répartis en Corse, mais aussi en France et dans le reste du monde.
  • Le Bon Produit Au Bon Endroit : Une plate-forme qui met en avant les commerces et restaurants qui se fournissent auprès des producteurs locaux.
  • Data Sensia : Une start-up corse qui réalise des applications sur mesure pour analyser et traiter les données et répondre ainsi à la problématique du big data.

Ces 4 start-ups sont accompagnées pendant 4 jours et 4 nuits par une équipe de 6 experts venu de Corse et d’ailleurs. Cette équipe est composé de Francescu Santoni et Clémence Lévèque, membres de la Corsican Tech. Tous deux sont accompagnés par Guillaume Cerquant, Nicolas Deverge, Mélanie Tisnes-Versailles et Benjamin Bühle-Roitelet. Tous les quatre font partie d’Ekito, un accélérateur avec une équipe de 60 experts qui ont accompagner plus de 200 start-ups depuis 2005. 

résidence d'accélération aux quartiers numériques d'Ajaccio pour 4 start ups corses

L’équipé d’experts qui accompagnera les 4 start-ups corses sélectionnées par la Corsican Tech

L’open innovation est le maître mot de ce type de résidences. Beaucoup de travaux en groupe pour des personnes qui travaillent souvent seules de leur côté. Au contact d’autres start-ups et d’experts qui ont eux aussi lancés des start-ups, tous les aspects du développement des jeunes entreprises sont passés au crible : du business model à la communication en passant par le produit en lui-même. Et dans certains cas la mise en place de jeux de rôles au cours de ces séances permet de soulever des points à améliorer pour les start-ups. Par exemple, chacune d’entre elle a eu à présenter aux autres la start-up de son voisin, cela dans le but de montrer à la start-up en question la perception que les gens en ont.

Résidence accélération start-ups corses à Ajaccio organisée par Corsican Tech avec Ekito pour les quartiers numériques

Ceux qui lisent ces lignes alors qui sont au travail doivent se demander “A quand des résidence d’accélération pour mon entreprise ?” Il semblerait que cela arrive plus vite que prévu avec le lancement du Club Innovation par la Corsican Tech ! Affaire à suivre sur Andemu 😉