Interview avec Baptist Agostini-Croce – Réalisateur de Simu Leoni

Baptist Agostini-Croce : étudiant à l'université de Corse et réalisateur du film Simu Leoni

Interview avec Baptist Agostini-Croce – Réalisateur de Simu Leoni

Un Very Bad Trip nustrale, voilà à quoi on pense quand on regarde la bande annonce de Simu Leoni. Un court-métrage dont l’idée est née au lendemain d’une soirée étudiante à Corte. Entre ce délire de chambre étudiante et la dernière avant première du film qui se déroulera vendredi à Chamonix, 7 mois ont passés. 7 mois où Baptist Agostini-Croce a du apprendre à concilier sa vie d’étudiant de droit à l’université de Corse avec la réalisation d’un film avec des acteurs comme Tzek, Jean-Noël Giuly, Thomas Bronzini ou encore Luc Torresse. A quelques heures de la dernière avant-première, Andemu est allé à la rencontre de Baptist, étudiant la journée, réalisateur le reste du temps…

D’où est venu l’idée de tourner Simu Leoni ?

J’avais réalisé quelques petits films qui ont été mis sur internet pendant quelques temps, et j’ai voulu véritablement passé au niveau au-dessus, avec un « vrai » court-métrage. J’ai donc commencé à écrire et à contacter différentes personnes afin d’avoir une équipe assez professionnelle pour faire en sorte que ce film se fasse comme je l’imaginais. Je voulais faire un film festif et déjanté sous fond de crise de la quarantaine.

La ville étudiante de Corte a été le point de départ du tournage du film Simu Leoni
Corte : Le point de départ du court-métrage Simu Leoni

Quelle histoire raconte ce court-métrage ?

Le film raconte l’histoire d’une bande d’amis qui veut retrouver sa jeunesse d’antan. Ils décident de s’inviter à l’anniversaire de la fille de l’un d’entre eux mais ça ne va pas se passer comme prévu.

Simu Leoni le Very Bad Trip Corse
Images du film Simu Leoni

Dans quels lieux le film a été tourné ?

Nous avons tourné dans la région bastiaise et la Casinca.

Comment le projet a-t-il pris forme ? 

Le projet est né dans une chambre étudiante, lors d’un lendemain de soirée pour dire la vérité. Je me suis dit que je voyais beaucoup de quadragénaires se remémorer leurs années cortenaises avec une certaine nostalgie, que ça serait assez drôle à raconter. J’aime beaucoup aussi le fait de mettre des personnages dans un environnement qui n’est pas (ou plus) le leur. Du début de l’écriture au film entièrement terminé, il s’est passé environ 7 mois.

Pochette du film Simu Leoni réalisé par Baptist Agositini-Croce
Simu Leoni

On approche de la dernière avant-première… 

La dernière avant première aura lieu au Festival de Chamonix le 22 Avril. Mais le même soir, le film devrait être diffusé également à la cinémathèque de Porto-Vecchio. Donc pour ceux qui le désirent, il y a une possibilité de voir « Simu Leoni » sans être sur le continent ce soir là !

Le Festival de chamonix projettera une avant première du film corse Simu Leoni
La dernière Avant-Première de Simu Leoni vendredi 22 Avril au Festival de Chamonix

Quelle est la date officielle de sortie du film ?

Nous n’avons pas encore choisi véritablement une date. Cela devrait être aux alentours de la fin du mois de Juin.

 

Ou sera diffusé le film ?

Le film a été diffusé au Théâtre de Bastia, au Spaziu Natale Luciani de Corte, au Cinéma de Furiani et sera diffusé donc la semaine prochaine au Cinéma Vox de Chamonix et à la Cinémathèque de Porto-Vecchio. Mais pour le découvrir par la suite ce sera sur internet. Nous annoncerons via les réseaux sociaux cette fameuse date de sortie.

 

Vos projets personnels pour l’avenir ?

J’aimerais réaliser un autre court-métrage avant la fin de l’année, avec un autre projet que je ne dévoile pas pour l’instant. J’aimerais ensuite terminer le spectacle de Stand-up que j’écris avec Thomas Doridam.

 

Vous êtes étudiant à Corte, Comment parvenez-vous à concilier cinéma et études ?

Je suis étudiant en deuxième année de droit à l’Université de Corse car mon but premier est de devenir avocat. C’est mon autre passion on dira. Des fois il est vrai que c’est difficile d’allier les deux à certaines périodes. Mais pour l’instant je ne me pose pas la question, l’essentiel c’est de faire ce qu’on aime et j’ai la chance d’en avoir la possibilité, dans les deux branches.

Interview avec Baptist Agostini-Croce, étudiant à l'université de Corse et réalisateur du film Simu Leoni

Quelles personnalités admirez-vous dans le monde du cinéma ?

J’ai grandi avec les comédies américaines ; les SuperGrave, Projet X, Borat, Very Bad Trip. J’en suis un fan incontesté, plus particulièrement des teen movies. J’ai été bercé par les Judd Appatow, Todd Philipps, les comédies de Seth Rogen. Je suis surtout admiratif des réalisateurs qui ont l’art de filmer les gens en train de faire la fête, par exemple Harmony Korine pour « Springbreakers », Kim Chapiron dans le cinéma français pour « La crème de la crème » ou encore Jon Lucas & Scott Moore pour le fantastique « 21&Over » ; C’est le genre de films que j’aimerais faire, vraiment.

very-bad-trip

Comment voyez-vous l’avenir du cinéma en Corse ?

Il y a des réalisateurs qui sont en train de prouver que le cinéma Corse peut voyager et s’imposer. Il suffit de voir « Les apaches » de Thierry de Peretti ou le travail colossal effectué par Rinatu Frassati pour « Les exilés ». Il y a des gens créatifs et qui aiment le cinéma. C’est ça le plus important.

En savoir plus :

En attendant la projection de Vendredi à Chamonix, voici la bande annonce :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *